GENNA A LALIBELA (Ethiopie)

A PROPOS

La bourgade éthiopienne de Lalibela, perdue au milieu des montagnes à 2500 mètres d’altitude et surnommée « la Jérusalem africaine », est le cœur de la religion orthodoxe en Ethiopie. La raison ? Onze églises creusées, sculptées, taillées dans le basalte rougeoyant des hautes terres éthiopiennes au XIIème siècle et qui demeurent dans un état de conservation tout simplement exceptionnel. Aujourd’hui encore, Lalibela et ses églises demeurent un centre de pèlerinage majeur de l’orthodoxie dans le pays. A chaque Noël, « Genna » ou « Lidet » en amharique, célébré le 7 janvier en Ethiopie, des milliers de pèlerins en provenance des quatre points cardinaux du pays se pressent aux portes des églises. Armés de leur bâton de berger et de leur gourde d’eau en peau, drapés de leur gabi, cette parure de coton blanc parfois délavé, ils ont parfois marché pendant des semaines pour arriver à ce lieu mythique et mystique à la fois. Pendant les quelques jours de fort affluence, la foule envahit ces lieux saints : les pèlerins se recueillent, prient, chantent, font des offrandes et dorment autour et parfois à l’intérieur des églises.

GALERIE

Share